D'autres véhicules de cette salle, mis en valeur par la qualité des dioramas et leur réalisme. on remarquera un side car Gnome Rhône et une chenillette UE renault; qui a dit que l'armée française en 1940 n'était pas motorisée et mécanisée. En fait, le problème n'était pas le soldat qui s'est bien battu ( regrdez le nombre de morts français ), ni certains matériels ( malgré les défauts cités  dans le dernier commentaire, les allemands ont perdu 25% de leurs chars ) , mais plutôt l'état major français dont l'âge moyen approchait les 80/85 ans et qui était  presque déjà en fin de carrière en 1918.Dire qu'ils avaient 1, voire 2 guerres de retard, n'est pas faux. En face, il y avait Gudérian, Rommel, entre autres, qui étaient d'une qualité toute autre; la différence était tout simplement là : qualité de l'état major et nouvelles tactiques.

PICT1289PICT1176